"Vue prise dans les environs de Florence" Prosper Barbot

Elève dans l’atelier d’Achille Leclerc puis à l’École des beaux-arts de Paris, il fait un premier voyage en Italie entre 1820 et 1822. Il y exécute en majorité des dessins d’architecture. Il s’y rend à nouveau entre 1826 et 1828 après avoir abordé le paysage auprès de WATELET à Paris. Jules COIGNET lui prodigue également quelques conseils. Il adresse ses premiers envois au Salon de 1827 et expose régulièrement jusqu’en 1841.

Cette vue des environs de Florence, qui peut être datée de son second voyage Italien, est à rapprocher des œuvres de son contemporain et ami COROT dont il subit l’influence, en particulier dans sa vision synthétique. Comme c’est souvent le cas pour les œuvres non signées de cette époque, ce tableau portait une attribution ancienne à COROT, artiste décidément incontournable dont on attribue, par légèreté ou par ignorance, beaucoup d’œuvres anonymes de cette période.

Les sujets italiens sont rares. Ce tableau, comme les tableaux et dessins conservés au Musée d’Angers (légués par ses héritiers en 1933), nous permet d’enrichir notre connaissance sur cet artiste discret qui cessera presque définitivement de peindre après 1841.

Prosper BARBOT « Vue prise dans les environs de Florence » – Huile sur papier marouflé sur toile – 25 cm x 37 cm – Vers 1827
Au dos, une inscription ancienne à l’encre à peine lisible « Environs de Florence »

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer